LA MÉTAFORMIE

Comment situer la métaformie parmi les autres méthodes de soins ou dans le monde de la pensée…

Lorsque vous lirez ces notes, vous comprendrez que la métaformie a pour vocation de relier des modes de pensées épars afin de proposer une compréhension cohérente du système humain, composé, nous le posons comme a priori, d'une âme incarnée dans un véhicule à trois niveaux : corpusculaire pour le corps, vibratoire pour le psychisme, in-formation pour la part spirituelle. Autrement dit, l'invention de la métaformie est d'assembler des approches connues, que la métaformie confirme et approuve comme recherches pertinentes. Elle annonce donc des évidences qui ainsi présentées vont simplifier la compréhension que chacun peut se faire de l'humain, de son fonctionnement, de son rôle. Par là même, nous aborderons mieux les techniques performantes de réparations possibles de cet être humain s'il est malade ou dans un mal être…

Le pouvoir benefique des mains

La métaformie est une méthode énergétique dans la mesure où elle reconnait et démontre la part psychique et spirituelle comme réalités vibratoires de notre véhicule d'existence. Elle utilise dans son protocole des techniques énergétiques qui viennent de diverses sources et notamment de Barbara Ann Brennan.


livre Jean-Louis brinette

La métaformie utilise les techniques de lecture des mémoires ou de recherche des causes des maladies mises au point par le Dr Jean-Louis Brinette, fondateur de l'Etiomédecine. En ce sens, elle s'inscrit dans le courant des méthodes issues des découvertes de Paul Nogier qui a réintroduit la réflexologie dans notre culture occidentale avec sa méthode l'auriculothérapie. Il a instauré l'utilisation du pouls réflexe, proposé une reprogrammation des champs énergétiques éthériques eux-même responsables de la bonne multiplication des cellules. A sa suite Jean Louis Brinette s'est intéressé à l'investigation des plans émotionnel et mental.


jean-Louis brinette

La métaformie reste aussi fidèle à l'école de Jean Louis Brinette lorsqu'elle considère les chakras non seulement comme « centres énergétiques » mais surtout comme les « capteurs d'évènements » de notre appareil psychique.


la metapsychologie de Freud

La métaformie approfondit ainsi l'étude d'un système psychique complémentaire du plan physique, qui serait spécialisé dans l'assimilation de la vie courante. Elle fait le lien entre les 3 premiers plans énergétiques de l'aura et le ça, le moi et le surmoi mis en évidence par Freud au début de la psychanalyse. Elle propose une relecture de la construction du moi en évoquant le concept d'identification comme échange de fluides psychiques contenant en eux des représentations, des images au travers desquelles nous observons les données existentielles.


Bouddha

Cette localisation du système psychique se présentant comme une cloche dotée de filtres-représentations mobilisés à chaque séquence d'existence par le principe de résonnance caractéristique des fonctionnements vibratoires, permet à la métaformie de se rapprocher des conceptions bouddhistes qui affirment que nous vivons dans notre réalité psychique qui n'est qu'un monde d'illusion.


En fait le système psychique pour la métaformie a pour fonction de nous faire adhérer aux conditionnements spatio-temporels des humains en séparant partiellement et pour un temps, notre conscience de la perception des autres dimensions (mondes parallèles, dimensions spirituelles ou in-formées ou hors espace-temps). Cette restriction forcée de la conscience à qui il est demandé de ne nommer, et donc de ne programmer dans notre cerveau que la partie « humaine » des réalités disponibles, permet la construction d'un psychisme adapté à la vie sociale.

Cela permet à l'être vivant sur terre de capter de l'existence, du vécu humain avec les sensations spécifiques des êtres humains. Puis, à partir de ce psychisme restreint, notre âme a pour rôle de souffler, d'insuffler dans la matière physiquement vivante de l'harmonie, de la vie, de la cohérence ou de l'amour, bref, de l'in-formation qui donne forme au vivant. Notre âme est génératrice d'in-formation à l'intérieur de ce scaphandre psychique.

Autrement dit, l'âme en voyage sur terre peut observer la beauté de la création terrestre comme si elle voyait la beauté du corail sous la mer grâce au scaphandre qui permet et limite à la fois. Ainsi équipée, elle va utiliser sa bouteille d'oxygène ou sa bulle cosmique qui n'est autre que son plan spirituel pour insuffler plus de beauté encore dans la création et mettre en ordre les mouvements maladroits des autres scaphandriers.


l'ame et le soi

En ce sens, la métaformie fait partie des psychologies spirituelles car, confirmant les certitudes de Jung, elle ajoute au scaphandre psychique un troisième module, les bouteilles d'oxygènes ou la bulle cosmique ou le système du Soi ou Spirituel ou In-formation… En effet, la physique moderne elle-même, souvent dite quantique, affirme que la matière corpusculaire ou vibratoire est toujours mêlée à d'autres réalités dites in-formation. Autrement dit, les mesures corpusculaires se font en poids et longueurs liées au temps, les mesures vibratoires se font en fréquences liées au temps, mais il est impossible de décrire la totalité des phénomènes observés sur terre si nous n'ajoutons par d'autres genres de mesures non liées à au temps ou autrement liées à un autre temps…

Ces mesures ou dimensions sont dites informationnelles. Si nous poursuivons la métaphore du plongeur sous-marin, on pourrait dire que le corail n'existerait pas sans la lumière de la conscience de l'âme qui éclaire et voit le corail. Mais cette métaphore ne vaut sur la terre que si nous admettons que l'être humain n'est pas le seul générateur de conscience et le seul dépositaire d'une âme. (Nous pensons à la participation dans ce rôle de générateur de lumière in-formée aux animaux, végétaux, minéraux et autres être de la nature présents sur terre).



connais toi toi-meme et tu connaitras l'univers et les Dieux

Cette lumière qui vient d'autres dimensions nous intéresse et beaucoup d'entre nous cherchons à la capter ! Ces autres dimensions peuvent être entr'aperçues, non pas par les capteurs d'évènements situés au niveau du corps (les sept chakras principaux), mais par des capteurs spéciaux qui peuvent être soit les chakras extra-corporels, soit les canaux de claires perceptions situés au pourtour de la tête ou dans les mains. Ils sont évoqués dans les recherches des géobiologues Stéphane Cardinaux ou Yann Lipnick.

Bien entendu, toutes les pratiques spirituelles ont tendance à vouloir regarder dans la lampe qui nous éclaire, mais pas seulement ! Elles ont essentiellement pour objectif de relier les plans physiques et psychiques à ces autres plans : le causal qui enregistre des données vécues harmonisées donc transformées en une autre dimension ou transmutées, et les trois autres plans qui sont des harmonisateurs des plans physiques et psychiques. La part spirituelle pour éclairer le psychisme et le physique doit être bien centrée, conscientisée et activée. Et lorsque la part spirituelle est en place, nous observons des guérisons aussi bien physiques que psychiques. On peut aussi faire fondre des mémoires ou transmuter des évènements vécus jusqu'alors mal assimilés… Beaucoup de techniques thérapeutiques d'aujourd'hui agissent en ce sens : relaxation, méditation….



Decodage biologique des maladies

Observant que chaque capteur d'évènement situé à chaque point du corps est spécialisé en un genre de données, la métaformie entre dans la logique des décodages biologiques et des divers dictionnaires des maladies. Mais elle trouve parfois des réponses là où le décodage biologique rencontre ses limites. En effet, le décodage biologique ne peut interpréter que les disfonctionnements liés à l'existence actuelle du sujet. Des lectures différentes peuvent être faites lorsqu'on aborde la vie des ancêtres du sujet ou les vies antérieures de l'âme de ce sujet.



aie mes aïeux

C'est pourquoi la métaformie rejoint les recherches des psychogénéalogistes et peut réparer des traumas structurels venant d'expériences de vies antérieures qui sont inscrites sur le plan causal du sujet. Avant d'aborder la spécificité de la métaformie en rapport avec les ancêtres, nous devons présenter le lien de la métaformie avec les traditions anciennes pour mieux comprendre le concept d'entités psychiques et le rôle du « passeur d'âmes ».



Rudolf Steiner

La métaformie a intégré les cultures traditionnelles, observé les processus de déconstruction des deux parts du véhicule humains (système physique, système psychique) pour au final conceptualiser la notion d'entité psychique ou d'âme errante. Elle s'est plus particulièrement appuyée pour se faire sur les affirmations de Steiner, fondateur de l'anthroposophie. Elle s'est appuyée sur de nombreux témoignages recueillis au cours de séances de métaformie. Une entité psychique est la part psychique d'une personne décédée qui ne s'est pas vidangée de ses mémoires alors que l'étape des 49 jours après la mort physique est en train de s'accomplir.

En effet, un phénomène naturel fait que la « bouteille d'oxygène » ou la part spirituelle où se trouve l'âme se détache du psychisme 49 jours environs après la mort physique. Ainsi, la personnalité du mort continue à être active mais sans lien avec son âme, les valeurs de respect, de partage… L'entité psychique prend alors de l'énergie corpusculaire aux autres corps vivants et leur fait revivre ses souffrances ou évènements vécus non harmonisés. Pour se faire, l'entité décale la psyché du vivant et déploie à la place son psychisme sans âme… Ceci explique les nombreux comportements illogiques de bien des humains qui sont en fait comme des êtres hantés…



Resonnance et intentions

La métaformie a fait le lien entre l'apparition de troubles physiques et psychiques et la présence d'entités psychiques dans l'atmosphère de certaines personnes. Elle a rejoint de manière logique les constats déjà fait à ce sujet par la plupart des géobiologues.

Elle a intégré les pratiques des passeurs d'âmes afin de proposer des solutions concrètes sur ces sujets. Elle fait quelques apports originaux, notamment celui qui consiste à différencier le plan psychique du plan spirituel et de les relier en « appelant l'âme » de le la personne afin de la faire sortir de son très bas astral et de mieux réussir la transmutation. Elle se différencie de cette manière des praticiens qui s'annoncent exorcistes, car ceux-ci pensent que certaines personnes sont dotée d'âmes négatives. Telle n'est pas la conviction des métaformistes.



Constatant que des réalités psychiques sans corps physique se tiennent forcément dans notre généalogie, la métaformie confirme pleinement des découvertes des psychogénéalogies. Elle propose une technique originale afin de contacter et libérer des ancêtres en utilisant le pouls réflexe ou le pendule comme outils et la représentation sur papier de la lignée concernée par une répétition donnée. Elle différencie ainsi le roman familial abordé en psychanalyse (roman lié à la famille actuelle du sujet) des différents romans psychogénétiques découverts en séances de métaformie. Au-delà de 15 générations, la métaformie va rencontrer des situations ou des romans (qu'elle considère comme) archétypaux, c'est-à-dire qui nous interpellent plus collectivement que psychogénétiquement. On retrouve ces archétypes dans certains contes de fée ou dans la mythologie…

La métaformie a mis au point ses propres techniques d'accès aux vies antérieures avec en complément la pratique d'un magnétisme réparateur des traumas structurels. Par contre, elle invite chacun à multiplier les modes d'accès aux vies antérieures : hypnose, respirations holotropiques, communication facilité, sophrologie… tout ceci afin d'obtenir un accès le plus naturel et immédiat à nos passés antérieurs. Nos passés antérieurs qui se trouvent sur la part causale de notre véhicule ont un impact important sur la construction du psychisme de cette vie actuelle. La capacité à poser notre conscience sur ces régions-là a un effet réparateur.



Antoine Bechamp

Enfin, la métaformie propose aux spécialistes de la psyché une compréhension du psychisme comparable à celle que Antoine Béchamp a eu de la cellule humaine. Rappelons-le, Antoine Béchamp a avancé une théorie comme quoi le vivant n'est pas composé de cellules en lien avec des bactéries ou des virus. Pour lui, la matière vivante est composée de microzymas qui se décomposent et se recomposent en cellules saines, cellules malades, bactéries ou virus. L'organisme vivant est comme un jeu de légos en perpétuelle reconstruction, les éléments du légo étant télé-assemblés avec des mains faites de pensée pure ou d'intentions reliées à l'in-formation. Antoine Béchamp a donc pu programmer des guérisons en agissant sur les champs magnétiques et surtout in-formation des sujets. Toutes les pratiques de guérisons qui utilisent ce principe comme par exemple celle de Paul Thevenot, fondateur de l'IGA, nous permettent de remettre en cause une notion figée du corps que nous croyons avoir. Bien qu'en effet le corps physique ait une continuité, il est parfaitement impermanent, ce qui permet d'expliquer de manière logique des guérisons spontanées ou ultra rapides.



metaformie

La métaformie propose une compréhension de la nature de notre psychisme comme étant lui aussi très labile. Les représentations d'objets présentes dans le plan émotionnel peuvent être parfois des psychismes complets et actifs, liés à des êtres présentement vivants ou à des êtres physiquement décédés. Ils peuvent se dilater en des moments spécifiques et se substituer momentanément au psychisme de quelqu'un. (un peu comme un organisme sain peut devenir subitement malade). Ces dislocations/déformations du psychisme peuvent expliquer certaines maladies psychiques, névroses comme psychoses. Dans ces cas-là, notre identité devient une autre identité qui est en fait un aspect de notre identité liée ou non à une autre âme… Mais la question est de savoir quelle est donc la nature de notre identité… Cette spécificité ici décrite de manière très condensée sera mieux explicité en d'autres textes.

La métaformie, pour conclure, propose le maintien en cohérence de tous les plans du véhicule humain, et l'investissement par notre conscience de tous ces niveaux avec le plus de précision possible. Elle est spécialisée toutefois en terme de recherche, dans l'étude de la part psychique du véhicule, laissant d'autres spécialistes observer la part physique ou d'autres encore les parts informationnelles. C'est pourquoi les métaformistes vont dessiner ou observer la forme des chakras capteurs d'évènement, vont lire et transmuter des mémoires ou évènements vécus restés bloqués en mode psychique et vont pratiquer la toilette de l'aura. Les métaformistes pratiquent différents magnétismes ciblés : magnétismes éthériques générateurs de vitalité ou réparateurs de blessures ou de brûlures, magnétismes émotionnels consolateurs ou régénérateurs du psychisme, magnétisme mental qui favorise chez l'individu la capacité à différencier, hiérarchiser…, magnétisme causal pour modifier la structure, magnétisme kéthérique, céleste ou divin, simples gestes qui relient…

Ainsi donc, lorsque les séances en métaformie sont arrivées au bout des mots qui ont expliqué, tissé et retissé l'univers de l'être, lorsque toutes les composantes entitaires réveillées pendant la séance ont passé le seuil de l'espace /temps pour rejoindre leur paradis, nous plongeons en silence dans ce bain fluidique régénérateur des différents magnétismes.

Texte rédigé en novembre 2016 par Catherine ATGER
(8 ans après la création de la méthode née en novembre 2008)