CODE DÉONTOLOGIQUE DE LA MÉTAFORMIE

Cette thérapie se base sur la perception de métaformes. Notre corps physique composé de particules est intimement lié à un corps psychique invisible car vibratoire. Cette réalité psychique se perçoit et se manifeste par des métaformes qu'il est possible de représenter selon des schémas simplifiés ou de dessiner de manière plus académique et précise.

Ces captations de la réalité vibratoire du corps résulte de l'intégration normale des bases de la physique moderne, dite « quantique » selon laquelle toute chose est à la fois corpusculaire, vibratoire et information. Ces différents niveaux d'approche de la réalité correspond à des vitesses vibratoires variables : le corpusculaire ou la matière proprement dite est en vitesse lente, l'ondulatoire est beaucoup plus rapide mais va toujours moins vite que la vitesse de la lumière. Puis enfin l'information est encore plus rapide que la lumière. Chaque chose a une expression d'elle-même dans chacun de ces états. C'est pourquoi, notre corps qui nous sert de véhicule pour vivre est un complexe à la fois corpusculaire (corps physique), à la fois vibratoire (corps psychique) et à la fois information (corps pensée, résultat d'existence, univers du sens). Dans cet état, « plus vite que la lumière », le corps a une dimension dite « spirituelle », c'est-à-dire qu'il est ouvert au « tout autre », à l'inconcevable, à l'ailleurs. L'exploration des corps spirituels relève d'expériences personnelles…

La Métaformie® nous ouvre à une anatomie précise des corps subtils (éthérique, émotionnel, mental, causal…). Cette anatomie a déjà été découverte par l'humanité. Aujourd'hui il s'agit de la redécouvrir avec nos logiques systémiques : ce travail est en cours d'élaboration car son exploration est très vaste. La métaformie actuelle met surtout en évidence la forme de capteurs, de coupoles ou d'organes de la perception des événements de la vie. Elle observe la forme vibratoire des événements de la vie ou des manifestations vivantes.

metaformie perception

La Métaformie pratique des scanners des organes de la perception des choses vécues. Ces représentations dessinées ou décrites peuvent montrer pendant des séances thérapeutique des dysfonctionnements résultant de défenses ou de protections par rapport à des événements mal vécus par nous-mêmes ou par nos ancêtres. Des ensembles complexes ou agrégats psychiques, appelés le plus souvent des « mémoires » génèrent des maladies psychiques ou physiques. La lecture et la dissolution de ces mémoires peut se faire avant l'apparition des maladies et ainsi les prévenir. Elle peut se faire aussi après l'apparition de ces maladies et faciliter leur guérison. La compréhension de la nature de la mémoire et les explications longuement données au patient en séance caractérise cette méthode.

Les représentations des métaformes mobilisent des capacités dites « extra-sensorielles » du thérapeute. Le thérapeute métaformiste veille à montrer que la perception extra sensorielle n'est pas un don donné à certains mais peut être une qualité qui s'apprend, s'enseigne et se développe.

Le métaformiste pratiquera ensuite la technique de lecture et de digestion des mémoires du traitement d'adaptation mise au point par Brinette en étiomédecine. Cette technique s'appuie sur les manifestations neurovégétatives du pouls réflexe qui permet d'accéder à nos mémoires rangées dans notre corps physique. Elle nous guide vers les évènements vécus par notre patient. Nous utilisons pour ce faire les points de réflexologie auriculaire qui nous relie à notre corps émotionnel ou aux métaformes de notre corps psychique. Ce travail est un genre de décodage biologique individualisé.

La bonne assimilation des éléments abordés par leur lecture en séance est ensuite favorisée par un travail sur le tissus psychique grâce à un pétrissage de ce corps vibratoire. Des « massages » au dessus du corps physique donnent une meilleure dynamique à votre psychisme et favorise les changements. Ces massages sont inspirés des approches de la personne données par Barbara Ann Breman dans son ouvrage « Le pouvoir bénéfique des mains ».

Catherine ATGER a été formée à la psychanalyse: la métaformie nous propose de faire un parallèle entre le ça, le moi, le surmoi et le soi de la psychanalyse et les différents corps vibratoire (éthérique, émotionnel, mental et causal). La métaformie donne corps et matière au langage. Les séances de rééquilibrage des corps subtils par des massages ou une magnétisation consciente permet de renforcer, d'enrichir ou d'assouplir le système psychique d'une personne. La stimulation des signifiants qui se présentent comme des réserves de boules lumineuses se trouvant au dessus des chakras est une pratique purement métaformiste. Le renforcement des parois des capteurs, l'assouplissement des textures émotionnelles et mentales sont des pratiques métaformistes. En ce sens, la métaformie en séance régulière propose un accompagnement thérapeutique car ces magnétisations conscientes ont un effet de renforcement de notre système psychique et un effet d'ancrage et de centrage de ce dernier au corps physique.

micro aura

La métaformie approche aussi notre micro-aura, c'est-à-dire notre patrimoine psychogénéalogique. En utilisant toujours le pouls de Noggier, la métaformie se propose d'aller à la rencontre de nos ancêtres et d'intervenir sur les mémoires de souffrances ou de forces inscrites au niveau de notre ADN. De telle approches nous permet d'agir très concrètement sur des répétitions familiales et sur nos névroses. Nous ne sommes donc pas seulement déterminés par notre enfance et les sept années de base où se construit notre système psychique. Nous avons une matière première, une pâte psychique faite des vécus et des résultats d'existences de nos ancêtres.

Les séances en métaformie sont initiatiques et nous permettent de prendre connaissance de la réalité de nos ancêtres, y compris de ceux que nous n'avons pas connus. En ce sens, la métaformie approuve toutes les thérapies psychogénéalogistes. Elle accède aux ancêtres en séance et directement en interrogeant notre micro aura.

Les séances en métaformie consacrent un temps certain à l'accompagnement, la transmutation ou au changement d'état d'ancêtres ou de personnes décédées encore psychiques, donc au prise avec l'espace et le temps. Ce travail d'accompagnement est issus des pratiques de toutes les cultures de l'humanité dans leur rites d'accompagnement des morts. Les métaformistes en séance se référent donc à toutes ces pratiques et reconnaissent jouer alors un rôle proche de celui de prêtre, du religieux, du chaman lorsqu'ils guident les âmes vers l'au-delà de l'espace temps de leur incarnation. Si nous sommes tenus de réaliser ces actes en séance, c'est parce que nous appartenons à une société qui a oublié ces pratiques. Ces oublis génèrent des souffrances psychiques qui souvent composent « nos mémoires », elles mêmes causes de nos mal-être ou maladies.

Le thérapeute métaformiste doit veiller à son taux vibratoire et à être toujours autorisé dans ces pratiques de transmutation des personnes décédées.

Le thérapeute doit veiller à se faire parfaitement bien comprendre par son patient à ces moments là. Il s'engage à travailler toutes les peurs et les mauvaises compréhensions que le patient peut développer à ce sujet.

La métaformie nous ouvre et nous donne accès à nos vies antérieures. Pour ce faire, elle suit un protocole particulier, différent de celui du traitement d'adaptation donné par Brinette. Ce travail sur les vies antérieures nous permet de mieux comprendre notre chemin de vie et agit sur la structure même de la personne.

La métaformie est une thérapie lorsqu'elle aborde la question des jumeaux et qu'elle permet de comprendre et de résoudre ainsi les caractères complexes qui handicapent certaines personnes.

La métaformie a mit en évidence la réalité de forces positives que nous pouvons solliciter. Les séances positives permettent notamment aux jeunes personnes de progresser dans la découverte d'eux mêmes sans se sentir « malades » ou ayant besoin d'une thérapie. Les séances de métaformie positive sont des initiations à la découverte de soi.

La métaformie concilie beaucoup de méthodes car elle part du principe que « tout le monde à raison ». Il s'agit toujours d'aller dans le respect et l'écoute au-delà de deux avis ou de deux méthodes paraissant contraires.

La métaformie s'enseigne et part du principe qu'il est essentiel de donner toutes les connaissances et informations aux patients sur la méthode, l'anatomie, la physiologie subtile, la micro-aura et le comment et pourquoi une séance apporte un réconfort, renforce le moi et le surmoi, donne accès à l'expression de l'être profond.

Le métaformiste n'est pas un guérisseur ou une personne qui apporte une solution : c'est au contraire une personne au service de son patient et qui donne à chacun les moyens de se comprendre et d'évoluer.

Contrairement à la psychanalyse et à toutes les thérapies issues de la psychanalyse, il n'y a pas besoin de mettre en place pour la métaformie, un cadre qui provoque le transfert. Le sujet supposé savoir n'est pas le thérapeute, mais le patient qui offre son pouls à une personne chargée simplement de le lire.

Le thérapeute métaformiste peut parfois se tromper, le reconnaître et s'en excuser. Pour être métaformiste est souhaitable cependant d'avoir fait un travail personnel suffisant, reconnu par quelques autres personnes métaformistes.

Les notes de séances appartiennent au patient qui en fait la demande. Elles peuvent être données ou résumées et remise en fin de chaque séance. C'est pourquoi, il est possible de travailler avec plusieurs métaformistes en même temps, puisque les démarches appartiennent au patient. Il est aussi possible de pratiquer d'autres méthodes thérapeutiques en même temps que les séances en métaformie : il n'y a pas d'exclusivité demandée par le thérapeute dans la démarche du patient. Par contre, le patient peut être informé du fait qu'un travail régulier et approfondit lui apportera plus de bienfaits qu'une seule séance.

La métaformie est une thérapie corporelle dans le sens où, même si elle travaille sur la partie vibratoire des corps (macro et micro aura), elle positionne le corps physique comme réceptacle des complexes de mémoires, comme étant à l'interface de notre macro et de notre micro aura. Le corps physique articule l'espace et le temps de notre incarnation. Les séances en métaformie ont un impact important sur l'aspect physique de notre corps.

La métaformie est très simple, elle nous ouvre pourtant à la grande complexité de nos corps subtils, de notre micro aura, de nos vies antérieures et des sphères spirituelles qu'il appartient à chacun d'explorer à sa manière. Au-delà des effets libérateurs profonds d'une première séance, l'intégration psycho-sensorielle et cognitive de toutes ces réalités demande une séries réitérées de séance, des pratiques de ressentis des corps subtils qui peut être facilitées au cours d'ateliers ou de séances groupées prévues à cet effet.

La métaformie mobilise sans cesse nos perceptions dites extra sensorielles que nous avons désapprises en nous adaptant à notre société moderne. Pour les personnes très rationnelles, l'écoute du pouls radial nous permet de réaliser des investigations très intéressantes et ouvre progressivement à l'intuition et à la perception dite extra-sensorielle. En ce sens, la métaformie nous ouvre a certaines forme de voyance. Si elle donne les moyens de voir l'invisible pour ceux qui ne le voient pas, elle donne aussi les moyens de comprendre et de nommer des perceptions et des voyances souvent gardées secrètes pour ceux qui en ont. La métaformie a pour mission de rassurer des personnes sujettes à des perceptions considérées souvent comme erronées et hallucinatoires. Le métaformiste est responsable de l'accompagnement des personnes qui confient ainsi leurs perceptions : il doit les initier aux différents types de perceptions, aux lois des mondes invisibles. Il doit enseigner à son patient le contrôle de ses perception.

Ceci demande temps, persévérance, humilité et sens de la recherche.

Les métaformistes formés à cette méthode s'engagent à un code déontologique commun.

• Expliquer, informer chaque patient par rapport à ce qui se passe en séance sauf bien sûr en cas de crise grave du patient ou en présence de très jeunes enfants avec qui les explications données seront tout simplement adaptées.

• Règle du non transfert ou du non pouvoir du thérapeute.

• Le thérapeute n'est pas seulement un guérisseur ou une personne qui apporte une solution : c'est également une personneau service de son patient...

• La métaformie peut être comprise comme une psychothérapie par des séances régulières (lectures répétées de mémoire), par des séances de magnétisation des différents niveaux psychiques de la personne, par des séances sur les jumeaux ou sur les vies antérieures. Dans ces cas là un contrat de régularité peut être engagé.

• Une première et seule séance en métaformie peut aussi apporter un grand changement pour la personne. Les remaniements profond réalisés alors donneront une satisfaction suffisante au patient. Le patient restera libre de renouveler ou non ces séances.

• Il est possible de faire des soins à distance dans certains cas, mais pas de manière régulière.• Il est indispensable de donner au patient toutes les informations nécessaires afin qu'il développe ses consciences et ses protections.

• Les séances de métaformie peuvent être réalisées avec des amis ou des membres de la famille du métaformiste.

• Les séances peuvent être pratiquées sur les personnes d'une même famille. Il est souhaitable de consulter en présence d'autres personnes proches, car le travail de la séance est un partage ouvert de conscience.

• Des résumés de séances discrets et anonymes peuvent être fait à d'autres personnes si cela permet un progrès dans l'évolution de ceux qui écouteront ces résumés. Des récits écrits ou verbaux de séances plus précis peuvent être fait avec l'accord de la personne concernée.

• Le suivit d'une formation en métaformie ne donne pas droit à la pratique de cette méthode.

• Le métaformiste accepte une supervision et s'organise ou travaille toujours en relation et en recherche avec d'autres métaformistes qui vont le reconnaître : il accepte d'être informé et guidé par le groupe des métaformistes.

• La métaformie est une méthode en évolution mise au point par Catherine ATGER. Lors de débats concernant l'évolution de la méthode et en cas de divergences d'avis, c'est le point de vue final de Catherine ATGER qui sera respecté.

• La Métaformie® possède un Copyright ®. Elle se fonde sur d'autres méthodes qu'elle reconnaît et respecte. Ce nom, Métaformie®, indique une méthode qui affirme certaines choses que d'autres préfèrent garder sous silence.

• Les personnes formées en métaformies peuvent se retirer bien sûr de cette méthode en cas de désaccord profond. Nous leur demandons simplement de citer leur références notamment pour l'usage du pouls de Noggier, pour le traitement d'adaptation de Brinette, pour les massages des corps subtils de Babara Ann Breman. Nous leur demanderont de citer la Métaformie en ce qui concerne le protocole sur l'arbre de vie, l'utilisation du tableau des fréquences positives, l'utilisation du protocole d'entrée vers les vies antérieures, l'utilisation du travail sur les jumeaux, les dessins des chakras et les dynamisations avec les boules colorées-signifiantes des cornets perceptifs. Ces données, toujours citées, pourront bien sûr entre utilisées comme outils de travail dans un esprit de progrès et d'évolution.

*** Nous demandons aux personnes désirant suivre la formation de thérapeute d'approuver et de signer en début de formation ce code de déontologie. ***